1er film de la saison


Entrainement Septembre des norrland husky... par norrlandhusky

Voici le début des entrainements. Les températures sont extrêmement chaudes pour la saison et il est vraiment difficile d'avoir des huskies par les temps qui courent avec le réchauffement climatique. Il va être temps d'inventer un système non polluant pour nos voitures. il va falloir espèrer dans l'electro magnétisme et l'étude de l'énergie du vide.




+ de 100 000 visites

Merci à tous les internautes de suivre mon blog. Nous venons de passer le cap des 100 000 visiteurs depuis la création de ce blog.
Je n'ai pas pu identifier le 100 000 ième. Dommage il aurait eu une surprise.

Merci de votre soutien


1ere sortie sérieuse

Les températures ne veulent toujours pas descendre et pas moyen d'allonger les kilomètres pour les toutous. 10°C ce matin, tout de même l'occasion de faire 6 km au levé du jour.



2015 Entrainement des chiens de traineau dans... par norrlandhusky

La Norvège autorise la chasse aux loups


La Norvège autorise la chasse aux loups

GREY WOLVES (CANIS LUPUS) IN SNOW, BAYERISCHER WALD NATIONAL PARK, GERMANY

La décision a été prise par plusieurs comités locaux chargés des prédateurs et vient en application de règles strictes décidées par le Parlement le 20 juin dernier. Vendredi 16 septembre, les commissions locales norvégiennes ont autorisé la chasse à partir de l’automne de 47 loups sur une population de 65 à 68 bêtes qui vivent au sein des frontières norvégiennes, auxquelles il faut ajouter quelque 25 loups le long de la zone frontalière avec la Suède. Les défenseurs du grand canidé sont scandalisés car le loup est une espèce menacée d’extinction en Norvège.
Cette décision intervient après un été de tensions. Les éleveurs se sont plaint de voir leurs troupeaux décimés. Dans la commune de Rendalen, dans le sud-est de la Norvège, non loin de la frontière suédoise, quelque 500 moutons ont ainsi été tués par des loups. Un tableau spectaculaire mais qui ne dit pas tout, puisque les loups scandinaves se nourrissent en principe à 95 % d’élans sauvages, une meute se nourrissant en moyenne d’une centaine d’élans par an.
Pour justifier la chasse massive, les autorités avancent deux raisons : les loups norvégiens ont des portées de louveteaux trop importantes et de nombreux canidés sont sortis des territoires qui leur avaient été assignés par le Parlement, dans une zone qui s’étend le long de la frontière suédoise, dans le sud-est du pays.

Au-delà du quota national

En début d’année, Rovdata, l’organisme norvégien qui recense les prédateurs, avait noté qu’il n’avait jamais enregistré autant de louveteaux depuis le début de ses relevés en 1998.
La Direction norvégienne de l’environnement a ainsi fait ses comptes : sachant que les données de Rovdata au 1er juin faisaient état de sept portées complètement « norvégiennes » et quatre portées dans la zone frontalière, et qu’une portée frontalière compte pour une demi-portée norvégienne, le nombre de portées en Norvège est donc de neuf, soit bien au-delà du quota décidé au niveau national.
Jusqu’en juin, les autorités norvégiennes (...)



logo par norrlandhusky